dimanche 11 décembre 2016

De la vraie fourrure, sans s'en rendre compte


J'ai toujours été contre le fait de porter de la vraie fourrure. C'est certainement ma mère qui a été la première à m'influencer sur ce sujet, et je l'en remercie. Je considère que la vraie fourrure sur les vêtements c'est comme les tests sur les animaux pour du maquillage ou des soins... On n'a pas besoin de ça pour avoir des produits de qualité.

J'avais besoin d'écrire cet article parce que bien que je sois anti-test sur les animaux, anti-fourrure et anti-souffrance des animaux pour quelconque raison (merde ils ressentent la douleur comme vous et moi quoi), je me suis fait avoir. Comme une débutante, comme une insouciante.

J'ai acheté de la vraie fourrure sans m'en rendre compte. Ça aurait pu arriver à presque n'importe qui.


J'avais tout bêtement besoin d'un bonnet pour passer cet hiver sans mourir de froid. Lundi dernier je passais au marché de Noël de Namur, parfaite occasion donc de trouver quelque chose. Après avoir été dans des magasins comme Veritas, H&M et autre, où je ne trouvais pas mon bonheur. Je suis tombée sur un petit chalet tout mignon du marché de Noël (Males Morales, à côté de la patinoire) qui vendait de simples bonnets très jolis. Je trouve un bonnet rouge foncé qui allait parfaitement avec mes moufles, joli pompon qui plus est, 15€.

Acheté.

Le lendemain, Vinciane qui découvre mon nouveau bonnet ne peut s'empêcher de jouer avec le pompon, parce qu'il faut avouer qu'il est vraiment doux! "Lydie, tu sais que c'est écrit "Marmotte" sur l'étiquette?" Je peux vous dire que je n'avais plus trop le sourire d'avoir trouvé un joli bonnet.


Mais qu'est-ce qu'il s'est passé? Quelle ironie quand même! Je tanne les gens à ne pas acheter de produits qui sont testés sur les animaux, je vois Laure qui arrive avec un superbe poncho et ma première question est "C'est du vrai?" (c'était du faux). Et moi, j'achète un bonnet qui trône une pauvre petite marmotte!

La vigilance. Toujours.

D'une part, je sais qu'il existe de la fausse fourrure très bien imitée, je l'avais encore vu le jour avant dans une vidéo de youtubeuse. D'autre part, je me suis dit qu'à ce prix-là, ce ne serait jamais de la vraie fourrure. Du coup, dans ma tête pour 15€ sur un marché de Noël c'était impossible que ce soit de la vraie.

Eh bien les amis, j'écris cet article pour vous dire de toujours être vigilant!


Regardez d'abord l'étiquette, coûte que coûte. S'il n'y a pas d'étiquette, demandez au vendeur.

Si l'étiquette et le vendeur vous disent que c'est du synthétique, restez vigilant tout de même. Parce qu'il n'est pas rare que l'on nous mente et que le vêtement soit quand même fait de vraie fourrure.

A ce moment-là il y a 2 sortes de tests à faire:
     - Au touché: Y a-t-il du duvet à la source du poil? Oui: ça pue mais il est encore possible que ce soit du faux très bien imité.
     - A l'odeur: Prenez un de vos cheveux, brûlez-le avec un briquet, ça pue le poil brûlé. Maintenant, arrachez un ou deux poils du vêtement et faites la même chose. Soit ça pue le synthétique, le vieux plastique, soit le cheveu brûlé et c'est du vrai.

Avant d'acheter il y a donc trois choses à faire:

L'étiquette et le vendeur
Vérifier le duvet
Brûler quelques poils (soyez discret, allez en cabine)

Après cette horrible expérience je vous invite vraiment à participer à la campagne "Vire ta capuche" menée par Rémi Gaillard, Georgia Horáková (GeorgiaSecrets) et Grégory Guillotin. Une signature ici sera déjà génial de votre part!


Alors certains se demanderont, et si j'ai un habit avec de la fourrure chez moi, je fais quoi? Je le bannîs?

Pour ma part, je crois que je vais continuer à mettre ce bonnet. Je continue de le mettre parce que cette pauvre marmotte serait morte pour rien si je le laisse prendre la poussière au fond du placard.

Mais par contre, je ne recommencerai plus mon erreur.


Bonne journée, soyez vigilants avec la maltraitance des animaux.
 À mardi pour un article plus joyeux, Lydie ♥

2 commentaires:

  1. Oh pas cool du tout je comprends.. C'est vrai que quand on a des convictions, c'est vraiment très "prenant" je dirais de se faire avoir comme ça. C'est comme les végétariens qui mangent de la viande par erreur..
    En tous les cas,je comprends pourquoi tu as craqué sur ce bonnet il est très joli ! Merci pour les conseils, je ne me serait jamais douté de la technique du duvé et du brûlage de poil !
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que là j'ai eu un petit coup dans la figure... Mais bon, ça arrive et nous apprend à ne plus faire l'erreur!

      Bonne journée! :)

      Supprimer